La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les malades du Sida gagnent dix ans d'espérance de vie

Posté le 16/05/2017

Depuis l'année 1996, et l'utilisation des trithérapies, les malades d'Europe et d'Amérique du Nord ont vu leur espérance de vie augmenter de dix ans.

 

#Sida #VIH #Trithérapies #EspéranceDeVieLes malades du Sida gagnent 10 ans en espérance de vieLes malades du Sida gagnent 10 ans en espérance de vie

Le Sida est l'une des maladies les plus meurtrières de ces dernières décennies. Cette maladie du sang à cette particularité de se transmettre entre les humains, par l'intermédiaire des fluides corporels comme le sang, la salive et ceux présents lors des rapports sexuels.

Bien qu'il existe des moyens de protection sexuelle ainsi que des campagnes d'information quant aux différentes choses qui peuvent prévenir d'une éventuelle contamination, force est de constater que la maladie fait encore de trop grands ravages. Toutefois, il y a tout de même une lueur d'espoir pour les femmes et les hommes qui ont contracté le virus du Sida.

Depuis l'année 1996, et l'utilisation des trithérapies, les malades d'Europe et d'Amérique du Nord ont vu leur espérance de vie augmenter de dix ans. Cette bonne nouvelle fait suite à une étude qui a été publiée dans la revue britannique - The Lancet HIV -. Elle a été réalisée sur un nombre de 88 504 patients répartis dans 18 pays d'Europe et d'Amérique du Nord.

Ainsi, on apprend que les hommes malades du Sida peuvent espérer atteindre 73 ans, et les femmes peuvent atteindre l'âge de 76 ans. Même s'il existe un écart de trois ans entre deux individus de sexe opposé, il s'avère que les hommes ont gagné dix ans d'espérance de vie, et les femmes ont gagné neuf ans d'espérance de vie.

Bien qu'il faille apparenter ces chiffres à une good news, il ne faut pas négliger pour autant le quotidien souvent très fatigant de ces malades, ainsi que celui de leur entourage.

Il reste néanmoins encore beaucoup trop de personnes qui contractent la maladie. Il faut donc continuer l’éducation de nos enfants afin qu'ils utilisent les préservatifs, qu'ils aillent se faire dépister avant d'envisager de se passer de cette protection dans une éventuelle relation durable. Il faut également continuer d'informer les toxicomanes sur les dangers d'échange de seringue, et les inciter, le cas échéant, à se rendre dans les salles de shoot où ils peuvent bénéficier d'une hygiène irréprochable, mais également des professionnels de la santé qui peuvent les aider à décrocher.

 

#Sida #VIH #Trithérapies #EspéranceDeVie

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?